jeudi 17 juillet 2008

A l'époque du bonheur!('Meuse'samedi 24 août 1996 pg12)


A l'époque du bonheur!


Les petits copains de classe de Julie et Mélissa avec leur ancienne institutrice Mme Solange Dourt , de l'école communale de Mons-Crotteux. Mélissa est au premier rang au milieu. Julie est au second rang ,troisième à partir de la gauche,

« Mélissa, Julie, vous êtes ici avec nous, dans nos coeurs, pour toujours »

« La Meuse » du samedi 24 août 1996 page 12


Voici le message des élèves de l'école de Crotteux à Julie et Mélissa.

Julie, Mélissa, vous êtes ici avec nous, à l'école, franchissant la barrière, mallette au dos, bavardant du feuilleton T. V. ou d'un nouveau pas de danse.
Mélissa, Julie, vous êtes ici avec nous, dans la classe, peinant, tirant la langue sur un calcul trop difficile; souriant, riant quand le texte de lecture est comique.

Julie, Mélissa, vous êtes ici avec nous, dans la cour de récréation, jouant, courant, nous chamaillant sous le soleil ou sous la pluie.
Mélissa, Julie, vous êtes ici avec nous, dans nos coeurs, pour toujours. »

Vos petites amies et amis de l'école.
______________________

Voici le message des instituteurs et institutrices de l'école de Julie et Mélissa.

« Le monde est dangereux à vivre, non à cause clé ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire » (A. Einstein).

Que s'est-il donc passé pour que la Belgique du Nord et du Sud se pose des questions sur ses représentants, sa justice, sa police ?

Que s'est-il donc passé pour que des hommes et des femmes clament leur colère ?

Que s'est-il donc passé pour que nous demandions à celles et ceux qui, au sein de la justice, de la police, ont été mêlés de près ou de loin à Julie et Mélissa : Pourquoi êtes-vous restés sourds et figés jusqu'à refuser la collaboration des parents ?

Que s'est-il donc passé pour que nous demandions à celles et ceux qui se mettent au service du citoyen : Que n'avez-vous pas fait pour qu'un dangereux pervers récidiviste puisse vivre en toute liberté, et que réapparaissent brusquement de vieux démons comme l'idée de la peine de mort ?

Que s'est-il donc passé pour que les choses commencent enfin à bouger?

IL A FALLU LA MORT DE DEUX FILLETTES ! !

PLUS JAMAIS CA ! !

Signé: les enseignants de l'école de Crotteux.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil

Free Web Counters
Free Counter