jeudi 17 juillet 2008

La liste funeste('Meuse'samedi 24 août 1996 pg11)


La liste funeste

« La Meuse » du samedi 24 août 1996 page 11

Tous ces gosses qui ont disparu ou qui ont été retrouvés morts, depuis 11 ans...
Jamais retrouvés ou retrouvés morts, les enfants et adolescents disparus en Belgique sont malheureusement nombreux. Dutroux et ses complices pourraient-ils avoir trempé dans l'une ou l'autre de ces affaires?

Gevrije Cavas, 6 ans,
Molenbeek-Saint-Jean : le 6 février 85, vers 16 h, un petit Turc araméen suit en rue son frère aîné à son insu. Becim rentre deux heures plus tard à la maison. Personne ne reverra Gevrije (Gabriel en français). Depuis, les équipes successives de la PJ bruxelloise ont multiplié les initiatives et les appels à témoins. Il y a trois ans, pour aider la police belge, les techniciens du FBI reconstituent par ordinateur le visage du disparu tel qu'il devrait être à 14 ans.

lise Stockmans, 19 ans,

Louvain : le 17 février 87, elle est aperçue la dernière fois près de la gare de Louvain. Sa disparition est immédiatement considérée comme mystérieuse car la jeune fille est en traitement médicamenteux et souffre de temps à autre de pertes de mémoire.

Elisabeth Brichet, 12ans,

Saint-Servais : le 20 décembre 89, vers 15 h 30, elle se rend chez sa copine Vanessa, à 150 mètres de là. Sa disparition officielle daterait des environs de 19 h lorsqu'elle a quitté son amie pour rentrer à la maison. Plusieurs commissions rogatoires ont été envoyées en Espagne, aux Canaries, menées par le juge d'instruction namurois Guy Comiliau. La dernière a eu lieu en juin 95, à Santa Cruz. Un proxénète belge affirmait qu'en avril 92, il s'était rendu dans un bordel de Santa Cruz et y avait vu Elisabeth. Sur place, les jeunes femmes et la patronne ont affirmé n'avoir jamais travaillé avec une mineure d'âge belge.

Nathalie Geijsbregts, 10 ans,

Bertem : ce 26 février 91, vers 7 h 30, ses parents la déposent à l'arrêt du bus de ramassage scolaire et lui donnent sans le savoir un dernier baiser. Une voisine l'a vue monter dans une voiture grise.

Vinciane Closset, 17ans,

Namur: le 15 novembre 91, elle est aperçue pour la dernière fois vers
20 h, devant le magasin C&A, dans le centre-ville. Elle avait annoncé à des amis son intention de se rendre en auto-stop au dancing Le Manoir, à Walhain-Saint-Paul. Sa maman n'a pas prévenu immédiatement la police, sa fille ayant fugué par le passé. Un avis de recherche détaillé fut diffusé.
Trois semaines après sa disparition, on retrouvait le corps de Vinciane flottant sur la Meuse, entre deux péniches, à hauteur d'Herstal. Le corps portait des traces de strangulation.

Katrien De Cuyper,15 ans,

Brasschaat : le 17 décembre 91, vers 22 h 35, une grande et mince jeune fille aux cheveux blonds quitte un café de l'Ijzerlaan, dans le centre-ville d'Anvers, pour y prendre un bus de la ligne 64, à 22 h 52, et rejoindre la maison familiale, à une dizaine de kilomètres de la métropole. Elle n'est jamais montée dans ce bus. Le lendemain, sa bicyclette était retrouvée à proximité de Brasschaat. Il n'y a pas eu de miracle. Le 19 juin 92, au cours de travaux de terrassement effectués derrière un dépôt, près du port d'Anvers, son corps nu est découvert. La jeune fille avait été étranglée et enterrée peu de temps après sa disparition.

Inge Breugelmans, 14 ans,

Wuustwezel: à une vingtaine de kilomètres au nord d'Anvers et une dizaine de Brasschaat, le 30 décembre 91,vers 10 h, Inge se rend à vélo chez un copain. On retrouve le soir la bicyclette abandonnée à 500 mètres de son domicile.Un oncle de l'adolescente sera arrêté à deux reprises. Fin avril 92, elle sera retrouvée morte à Putte,sur la frontière hollandaise.

Inès Van Mu Mer,16 ans,

Essen : le 2 avril 92, elle s'évanouit dans la nature alors qu'elle devait rejoindre le lieu de rendez-vous de sa troupe scoute. Deux jours plus tard, un antiquaire hollandais de 33 ans passe aux aveux. Il reconnaît avoir enlevé et assassiné Inge et Inès, pas Katrien.
Le corps d'Inès sera retrouvé à Putte aussi.

Loubna Ben Aïssa, 9 ans,

Ixelles: le 5 août 92, à Ixelles, vers midi, elle a 40F en poche, un sac en plastique à la main et se rend dans un magasin tout proche pour acheter un pot de yaourt destiné à son petit frère de 7 mois. Elle n'est jamais arrivée dans cette grande surface. Le quartier est passé au peigne fin. Pas de trace de cette enfant marocaine, alors vêtue d'un short rose et vert sur un T-shirt vert.

Laurence Mathues, 16 ans,

Wavre: le 28 août 92, elle disparaît à l'entrée de Walibi où son père l'avait déposée le midi même. Elle y était jobiste pour tout le mois. Ce soir là, elle avait demandé à pouvoir dormir chez une amie. Le 8 septembre, un cycliste repère le corps sous des branchages, sur le bas-côté de la route de Tillier (Fernelmont), près de l'autoroute E 40. Laurence n'était ni fugueuse, ni dépressive. Son étrange décès est dû à une overdose de barbituriques. Une tragique méprise a lieu. Delphine, en fugue de Taurines, est prise pour Laurence. Fin avril 94, le papa participe à Témoin n° 1 pour essayer de comprendre la mort mystérieuse de cette sage pensionnaire de Jodoigne.

Kim et Ken Heyman, 11 et 8 ans,

Anvers : le 4 janvier 94, le frère et la soeur sont vus vers 19 h 30. Ils empruntent le tram pour rejoindre un copain et jouer au foot. A plusieurs reprises, d'importantes battues sont organisées. Le 11 février, le corps nu et lardé de coups de couteau de Kim est retrouvé au dock Asia, dans le port d'Anvers. On est sans nouvelles de son petit frère Ken. Quant à la dépouille de Kim, elle devrait faire prochainement l'objet d'un test d'ADN.

Sylvie Carlin, 19 ans,

Roucourt (Tournai): le 15 décembre 94, elle se rend à pied,chez sa soeur, domiciliée à deux kilomètres de chez elle. Sylvie n'est jamais arrivée chez sa frangine. Son oncle habite Sars-la-Buissière (pure coïncidence) et a apposé des affiches de Sylvie. Sa maman est persuadée qu'elle a été kidnappée et regrette de ne pas avoir été plus soutenue. D'après elle, Sylvie n'était pas de nature dépressive mais plutôt du genre énergique. On aurait vu une voiture rouge rôder dans les parages les jours précédant la disparition.

Julie Lejeune et Mélissa Russo, 8 ans,

Grâce-Hollogne : kidnappées le 24 juin 95, on les a retrouvées décédées quatorze mois plus tard.

An Marchal et. Eefje Lambrecks, 17 et 19 ans,

Ostende: les deux jeunes filles de Hasselt ont disparu le 22 août 95.

Liam Van den Branden, 2 ans et demi,

Malines : le 3 mai 96, il joue sur une digue. Le temps que ses parents détournent le regard, il a disparu. Au départ, l'hypothèse d'une noyade est retenue. C'est au bord du canal Malines-Louvain que Liam a été aperçu pour la dernière fois. Pourtant, cette piste ne donne rien. C'est en vain que le corps est recherché dans l'eau. Plusieurs témoins parlent d'une Peugeot de couleur sombre et d'un homme d'une quarantaine d'années. Les parents ont lancé un appel aux ravisseurs présumés de leur petit garçon.

Sabine Dardenne, 12 ans,

Kain : kidnappée le 28 mai 96, elle a été retrouvée vivante le 15 août
96.
Carole Titze, 16 ans,

Le Coq : le 5 juillet 96, cette jeune touriste allemande séjournait au Sun Parks du Coq. Après avoir déjeuné, elle quitte le bungalow pour une balade matinale en promet tant d'être rentrée pour midi. Ses parents ne l'ont plus revue et s'accrochent alors à l'idée qu'elle a improvisé une escapade au festival de rock de Torhout. Le 11 juillet, le corps mutilé et méconnaissable de Carole est découvert à 200 mètres du centre de vacances. On a soupçonné un Allemand originaire de l'Est. Un test d'ADN pourrait être effectué.

Laetitia Delhez, 14 ans,

Bertrix : kidnappée le 9 août 96, elle est retrouvée saine et sauve le 15 août.

C.G.
_____________________________

Disparition de Nathalie Geijsbregts : une voisine a identifié Nihoul

« La Meuse » du samedi 24 août 1996 page 11

Nathalie Geijsbregts a disparu le 26 février 1991. A 7 h 30, ce matin là, ses parents, Eric et Anita, déposent leur fillette de 10 ans devant l'arrêt du bus de ramassage scolaire à Leefdaal. Comme chaque matin. Ravissante blondinette aux yeux bleus, Nathalie est élève à l'institut Ave Regina. Ce jour-là, du haut de son mètre 35, elle porte une veste rose, un pantalon vert et des bottines noires.

Elle n'arrivera jamais à l'école.

A quelques enjambées d'elle, un homme a le nez plongé dans un moteur, le capot ouvert d'une voiture grise le cache un peu.

A l'époque, une voisine décrit le véhicule comme étant un ancien modèle Toyota, une seconde voisine livre d'autres précisions. Les témoignages se rejoignent sur un point, un indice : la couleur grise du véhicule. Le dossier de Nathalie Geijsbregts a rejoint la pile des rapports actuellement centralisés à Neufchâteau. Nathalie devrait avoir 15 ans aujourd'hui.

Six ans après sa disparition, l'ancienne voisine des Gijsbregts, elle aussi maman, a déménagé et a tenu à conserver l'anonymat pour témoigner à nos confrères du Laatste Nieuws.

« Quand j'ai vu les images à la télé, mes cheveux se sont dressés sur la tête ! J'ai reconnu cette Citroën CX et le kidnappeur de Nathalie. J'ai vu les photos du Bruxellois Jean-Michel Nihoul et j'ai eu un choc. C'est l'homme qui était penché sur le moteur du véhicule, le jour de la disparition de Nathalie. Je suis prête à le confirmer à la gendarmerie, au parquet, à la police... Je veux prendre mes responsabilités. Je m'étais déjà rendue aux Pays-Bas pour reconnaître un éventuel suspect. »

Cette voisine n'a visiblement rien oublié du 26 janvier 91.

« Ce matin-là, j'ai emmené mes enfants à l'école de Leefdaal et j'ai donc aperçu Nathalie à l'arrêt du bus. J'étais de retour à peine 3 minutes plus tard et elle était assise à l'arrière de ce véhicule que je n'avais jamais vu avant. Cette voiture était à moitié sur le trottoir, à moitié sur la route. Sous le capot ouvert, j'ai vu un homme penché, des cheveux noirs jais, robuste, portant un veston sur un jeans. Nathalie m'a fait un signe de la main droite. »

Et de poursuivre :
« Quelques secondes plus tard, le véhicule prenait la direction du centre de Leefdaal. Mais qui aurait pu penser à un kidnapping dans un trou perdu comme Leefdaal ? »

Pourtant, vers 9 h, prise de doutes, elle appelle l'école de Nathalie. «J'ai reçu une douche froide. On m'a répondu qu'elle était absente. J'ai tout de suite alerté la police. »

Elle est convaincue aujourd'hui que le véhicule ressemble bien à la Citroën CX découverte il y a quelques jours à Sars-la-Buissière.

«J'ai toujours été certaine que le véhicule avait deux grandes fenêtres et une troisième plus petite. Je sais que c'est le cas de certaines marques de voitures. Mais quand j'ai vu la Citroën CX, cela m'a donné la chair de poule. C'est une voiture allongée. »

C.G.
______________________________

BERTRIX Hommage

« La Meuse » du samedi 24 août 1996 page 11

900 personnes, dont Laetitia et sa famille, pour un office d'action de grâces
Dans une église comble, près de 900 personnes, de Bertrix et de la région, ont assisté jeudi soir à un office religieux au caractère particulier.

On y a notamment vu les autorités communales, mais aussi Jean-Pierre Malmendier, vice-président et fondateur de l'a.s.b.l. Marc et Corine.
L'office était une messe d'action de grâces, à l'occasion du retour de Laetitia Delhez, l'adolescente miraculée de Bertrix, et de Sabine.
Quelques heures après l'émouvante cérémonie à Liège, c'était aussi un hommage à la mémoire de Julie et Mélissa.

Sensibilisation, confiance
En introduction à l'office, M. Thilmant, responsable de l'antenne bertrigeoise de Marc et Corne, a insisté sur l'action de sensibilisation à mener, sur la confiance à garder en la justice, « même si c'est parfois difficile».
Il a souligné que l'association Marc et Corine oeuvre sans esprit de lucre, pour une justice plus humaine.
Lors de l'homélie, le doyen Gérard a rappelé les circonstances des retrouvailles de Laetitia et l'explosion de joie dans toute la localité. C'était «le miracle du 15 août ».
Il a remercié les chercheurs bénévoles, l'a.s.b.l. Marc et Corine, la religieuse et le jeune homme qui ont livré l'indice qui a permis de remonter jusqu'aux auteurs des enlèvements.
D'après le doyen Gérard, la pétition est une action bénéfique mais il ne faut pas se limiter à des signatures, il faut lutter fermement, afin d'enrayer à jamais le phénomène d'exploitation des enfants. L'officiant a dénoncé l'étalage des revues et cassettes pornographiques et des voyages « exotiques ». Pour lui, ce « commerce alléchant pour certains » est souvent la résultante d'infinies souffrances. Il rappela également qu'un million d'enfants disparaissent chaque année dans le monde...

Prendre un enfant par la main
Après l'homélie, Laetitia elle-même, qui figurait au premier rang avec sa famille, a adressé ses remerciements à la communauté bertrigeoise et des alentours, qui s'est mobilisée sans compter.
Elle a demandé à chacun de continuer à être solidaire et toujours vigilant.
A la fin de l'office religieux, quelques jeunes ont lu la Déclaration des Droits de l'Enfant.
Et ils ont clôturé la cérémonie par la chanson d'Yves Duteil : « Prendre un enfant par la main ».

E.P.
________________________

TÉLÉVISION

En Wallonie et à Bruxelles, plus de 800.000 personnes ont regardé la retransmission des funérailles de Julie et Mélissa

« La Meuse » du samedi 24 août 1996 page 11

En Wallonie et à Bruxelles, la retransmission des funérailles en télévision (RTBF 1, Télé 21, RTL TVi) hier / jeudi, de 1() h 25 à 13 h, a recueilli une audience de 819.000 téléspectateurs (6ans et plus).
En Flandre, relayée par la BRTN et VTM, cette cérémonie a été suivie par 806.000 téléspectateurs (6 ans et plus).

Pour rappel, la couverture télévisuelle de cette cérémonie d'adieu à Julie et Mélissa est le résultat d'une collaboration technique complète entre la RTBF e t RTL-TV i .

En outre, suite à l'émission de télévision ce vendredi soir sur la Une,
« Enfants volés, enfants violés », Télé 21 affichera ce samedi 24 août, de 10 h à 12 h 30, la liste des associations qui peuvent venir en aide aux enfants victimes de violences.
Cette liste est également disponible sur la page 148 du télétexte de la RTBF.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil

Free Web Counters
Free Counter