mardi 31 mars 2009

Et le fleuve se mit en marche ! («Soir Illustré»23 octobre 1996 pg 30 à 35)


Et le fleuve se mit en marche !

« Soir Illustré » du mercredi 23 octobre 1996 pages 30 à 35

Ce fut la marche blanche, la marche du silence, la marche des enfants. Une sorte de pèlerinage qui a rassemblé 325.000 personnes qui ont rallié la gare du Nord et la gare du Midi, en hommage aux enfants morts et disparus. Ces citoyens marchaient aussi pour une Belgique meilleure.

- Le quai de la gare est blanc de monde. Au milieu des familles et des enfants excités, deux hommes seuls, qui ont largement l'âge d'être grands-pères, se croisent en attendant le train en retard. L'un, voûté, marche avec difficulté. Il porte un oeillet blanc à la main. De leur voix éraillée de personnes âgées, les deux vieux engagent la conversation...

Vous allez aussi à la«manif»?

- Oui, et vous?

- Bien sûr. Question d'honneur.

- Ces deux manifestants-là n'avaient jamais été à une manifestation de leur vie entière. Sans doute comme des milliers parmi les manifestants qui ont déferlé « Soir Illustré » du mercredi 23 octobre 1996 gare du Nord ne pouvait plus absorber les files de passagers descendant des trains spéciaux bondés provenant de toutes les grandes villes du pays. La situation commençait à être très confuse.

- Impossible de contenir plus longtemps cette marée humaine. Il est décidé que les parents, présents sur le podium, prennent la parole une demi-heure avant quatorze heures, l'heure prévue du départ.

- Moment d'émotion intense que ces mots précieux, parfois étranglés de sanglots, prononcés par Laetitia Delhez: « Merci d'être venus si nombreux. »

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil

Free Web Counters
Free Counter