lundi 20 octobre 2008

La révolte des rubans ( « La Meuse » du samedi 21 septembre 1996)


 La révolte des rubans

 « La Meuse » du samedi  21 septembre 1996

 Il y  a quelques jours, mon vieux pote Marcatchou allait, dans Ie Vlan, d'un éditorial qui ne m'a pas Iaissé indifférent. Marcatchou faisait remarquer que plusieurs semaines après les funérailles de Julie et MéIissa,de nombreuses voitures et mémo des bus arborent toujours la ruban noir placé pour la circonstance.

Alors. Marcatchou se dit : « Le Portugal a bien réussi sa révolution pacifique fies oeillets. Pourquoi ne réussirait-on pas notre a révolte des rubans ?

Et voilà ce qu'Il propose: noue les gens de bonne volonté, celles et ceux qui veulent que « ça change », arborent en permanence un noeud de rubans noirs et de rubans blancs à l'antenne. de leur voiture, au rétroviseur, â leur balcon et, pourquoi pas, à leur no boutonnière.

Ce serait comme une interpelIation permanente des pouvoirs. Le « mouvement des rubans », parti de Liège, gagnerait toutes les lace liés du pays.

Ces flots de rubans montreraient notre désarroi, mais surtout notre exigence d'une Justice proche, libre, dépolitisée. Nos rubans noirs et blancs diraient que dans leur guerre, les polices ne peuvent plus se tromper d'adversaire ils diraient : nous voulons que les enquêtes aboutissent, nous exigeons la vérité; toute la vérité, rien que la vérité, quoi qu'il en coûte a certains »...

Comme dirait Nanèsse, « c'est I'floquet qui rfêt tot » ! Marcatcthou a déjà mis ses rubans à son balcon. Et je crois bien que je vais faire comme lui....

 Tchantchès

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil

Free Web Counters
Free Counter