samedi 19 juillet 2008

On redoute le pire à Jumet('DH'28'08'1996 pg2)



On redoute le pire à Jumet

« La Dernière Heure » du mercredi 28 août 1996 page 2

Après les aveux inquiétants de Dutroux, les fouilles vont reprendre ce matin

NEUFCHÂTEAU / JUMET - Réentendue lundi, Michelle Martin a fourni des éléments neufs aux enquêteurs. Notamment sur sa propre participation à la séquestration des fillettes. Après la déposition de sa femme, Marc Dutroux a de nouveau été interrogé.
C'est alors, selon nos sources, qu'il a bien reconnu avoir fait disparaître cinq personnes, dont An et Eefje.
Dutroux a été amené à Jumet, lundi en fin de soirée, dans un hangar à proximité du chalet de son ex-complice Bernard Weinstein, rue Daubresse 63-65. II y a indiqué les endroits où les enquêteurs devaient chercher.
Des aveux dignes de foi ? Le procureur du Roi de Neufchâteau a lancé un appel au calme, pour éviter la propagation des rumeurs les plus folles.

Vers 22 h 30, mardi, au moment où les fouilles ont été stoppées, aucun corps n'avait en tout cas été découvert. C'est tout le quartier autour de la rue Daubresse qui a été entièrement bouclé par de très importants effectifs de gendarmerie. Des camions conteneurs de la Protection civile sont venus à plusieurs reprises et sont repartis avec un fatras incroyable d'outils et de ferrailles qui étaient entreposés dans l'atelier et le terrain jouxtant la maison de Bernard Weinstein. On a aussi évacué une brouette remplie de papiers divers appartenant à Weinstein.

A 13 h, l'épouse de Dutroux a été amenée sur place. Vers 16 h, pour mettre un terme aux rumeurs les plus folles, des journalistes ont été invités à venir constater qu'aucune fouille du sol n'avait encore été entreprise. Ce n'est donc qu'ensuite, une fois le terrain déblayé, que des chiens détecteurs de cadavres ont été lâchés sur le terrain. Ceux-ci ont marqué plusieurs endroits. Pour quatre d'entre eux, le radar de sol anglais a lui aussi détecté quelque chose d'anormal.

A 21 h, loin des regards de la presse et des curieux, les enquêteurs continuaient à sonder le sol du hangar. Des bâches cachaient les travaux des fouilles.

A 22 h, les recherches se poursuivaient à la simple pelle. Vers 22 h 30, les fouilles étaient officiellement stoppées. Elles reprendront ce matin.

Nihoul à Bertrix?

Autre sujet de préoccupation, la complicité de Michel Nihoul. On sait que celui-ci nie avoir pris part au réseau de prostitution enfantine. Des témoins, hollandais, se sont pourtant manifestés. Ils assurent avoir vu M. Nihoul près de Bertrix le jour même de l'enlèvement de Laetitia.
Bien sûr, ils ne connaissent pas le suspect, mais sont sûrs de l'avoir reconnu sur base des photos parues dans la presse et à la télévision. Ces témoins doivent être réentendus prochainement.

Hier, le procureur du Roi, Michel Bourlet, a encore reçu la visite de responsables de l'asbl Marc et Corine, MM. Malmendier et Deleuze. Ce dernier est le papa de Laurence Mathues, retrouvée morte après une surdose de médicaments. Un décès qui pourrait être lié à une tentative d'enlèvement par la bande Dutroux. Le procureur a, semble-t-il, dissuadé le papa de se constituer partie civile dans l'arrondissement judiciaire ardennais.

On a également appris qu'une enquête allait être menée à l’inspection de la pharmacie. II est évidemment impossible, pour le commun des consommateurs, de disposer d'un stock de médicaments à base d'opiacée d'un volume tel que celui découvert chez Marc Dutroux. II utilisait ces médicaments pour endormir ses victimes.

Par ailleurs la chambre du conseil a confirmé les mandats d'arrêt contre Michaël Diakostravianos et Claude Thirault, l'un et l'autre inculpé d'association de malfaiteurs, considérés comme des complices de Marc Dutroux. A sa sortie du palais de justice, Thirault continue à se camoufler le visage sous son sweat-shirt, qui porte l'inscription « Complices »...

Rapt manqué

D'après des informations du quotidien germanophone Grenz Echo, Marc Dutroux pourrait également être mêlé é une tentative d'enlèvement d'enfant. Le 9 août dernier, jour du rapt de laetitia, un homme a tenté d'enlever une fillette de 7 ans, à quelques kilomètres à peine d'une entreprise de matériaux de construction, à Rodt, près de Saint-Vith. On sait que Dutroux était un client de l'entreprise en question.

L'inconnu a essayé de forcer la gamine à rentrer dans sa voiture. La petite s'est violemment débattue et a réussi à prendre la fuite. La fillette se souvient d'une voiture grise, une Citroën, qui aurait été aperçue à plusieurs reprises par différents témoins. Deux hommes auraient été vus à bord du véhicule. Uniquement des coïncidences?

M. Pe., F. M., A. V. P. et B. F.
________________________________

Attente chez Paul et Betty Marchal

Ils n’écoutent que M.Bourlet

« La Dernière Heure » du mercredi 28 août 1996 page 2

HASSELT - L'attente s'est poursuivie, hier, toute la journée, pour les parents d'An.
Rendue plus insoutenable encore par les horribles rumeurs transmises à la vitesse de la lumière jusqu'à Hasselt. « Nous nous efforçons de ne plus y faire attention, soupire Betty Marchal.
Vous savez, tous !es jours, nous recevons plusieurs appels nous lançant telle ou telle piste. Pas plus tard qu'hier, c'était pour nous signaler qu'on avait retrouvé An et Eefje... dans un hôpital des environs. »

Tantôts alarmistes, tantôt optimistes
Refusant de croire ces bruits tantôt alarmistes tantôt optimistes, les Marchal ne se fient plus à la parole que d'un seul homme, le procureur du Roi de Neufchâteau.
« Nous l'avons rencontré lundi. Il nous a écoutés et nous a surtout promis de nous tenir au courant au fur et à mesure. Ce qu'il a fait jusqu'ici, en nous appelant tous les jours. Nous lui accordons donc toute notre confiance ».
Un fil ténu qui permet à Paul et Betty de ne pas sombrer dans le défaitisme. Pas un seul instant, hier après-midi, le couple n'a craqué.
Pourtant, dès le matin, leur maison a été littéralement prise d'assaut par les journalistes. Vers onze heures, leur salon était véritablement transformé en salle de presse. Sans jamais montrer le moindre signe de nervosité et de lassitude, M. et Mme Marchal répondent aux questions.
Sans oublier, entre deux interviews et avant le énième coup de sonnette, d'offrir une tournée de café aux envahisseurs.

« Gare aux rumeurs »
II faut aussi répondre au téléphone, dont chaque sonnerie suspend les conversations. Tantôt, c'est un homonyme qui souhaite faire quelque chose pour « les autres Marchal». Puis c'est une voisine ou une amie, alarmée par ce qu'elle a entendu ce matin à la radio. Ou un anonyme, qui dispose
« D’importants renseignements ». Ils seront consignés dans le bloc notes, dont le contenu est régulièrement transmis aux enquêteurs.
Soudain, cela s'agite dans les fauteuils. C'est que le télétexte de la RTBF vient de céder la place à l'annonce d'une édition spéciale à treize heures
Presque aussitôt, la police judiciaire de Bruges appelle, se voulant rassurante : « Ne croyez pas tout ce que l'on raconte. Il n'y a rien de vrai. » Quelques instants avant le début du JT, c'est Michel Bourlet qui prévient les parents de ne pas s'affoler en entendant les bruits répercutés sur les ondes : « ils ne sont absolument pas fondés ».

Seul Neuchâteau
VTM, de toute façon, ne souffle mot des derniers développements. En revanche, ils donnent la parole aux parents d'Eefje. Une apparition qui ne laisse pas indifférent leurs compagnons d'infortune. «Je trouve un peu dommage qu'ils aient cru bon de se plaindre, via un article du Volk, ils accusent Michel Bourlet de ne leur donner aucune information, et nous reprochent de ne leur communiquer aucun élément en notre possession. Alors que nous leur avons, au contraire, proposer de servir de relais entre le procureur de Neufchâteau et leur maison. C'est triste. » Profitant de ce que les micros sont tous suspendus à ses lèvres, Paul lance un vibrant hommage à l'asbl Marc et Corine. « Qui a toujours été à nos côtés. Sans jamais faire défection. »
L'heure du dîner a depuis longtemps sonné lorsque les journalistes rendent à leurs hôtes un semblant d'intimité, quittant le living pour se poster devant l'entrée. Et entendre Paul répéter inlassablement que la vérité ne sortira que de la bouche de Michel Bourlet...

Véronique Lamquin
_______________________

DIVERS (Colonne de gauche)

« La Dernière Heure » du mercredi 28 août 1996 page 2

AFFAIRES : PAS DE LIEN ENTRE PONCELET ET DUTROUX

Suite à l'arrestation de Georges Zicot et à ses aveux concernant des trafics de voiture notamment liés aux activités de Dutroux, certains ont tracé un lien entre l'affaire Dutroux et l'affaire Simon Poncelet, du nom de cet inspecteur de la PJ de Mons, assassiné en février dernier, qui avait notamment travaillé sur un trafic de voitures. Le parquet de Mons a tenu à faire une mise au point : il n'y a aucune raison de jeter des ponts entre l'affaire Dutroux et la mort tragique de Simon Poncelet. Le trafic de voitures sur lequel travaillait l'inspecteur sera évoqué devant le tribunal correctionnel de Mons, le 20 septembre prochain. Comparaîtront, des prévenus qui n'ont rien à voir avec les complices de Marc Dutroux.

PÉDOPHILE : UN JEUNE DE 20 ANS ARRÊTÉ A NIMY
A la funeste plaine de jeux à Nimy, un moniteur bien peu scrupuleux, aurait profilé de sa situation pour abuser de fillettes. Six d'entre-elles avaient porté plainte pour attouchements et attentats à la pudeur, durant leur plaine de jeux de juillet. Les forces de l'ordre ont arrêté un jeune homme, étudient, de 20 ans, domicilié à Quaregnon. Il aurait touché le sexe de petites filles et se serait livré à des attouchements par-dessus les vêtements des fillettes. Présenté à la juge d'instruction Mm• lefèbvre, il a été placé sous mandat d'arrdt pour attentats à la pudeur avec violences pour menaces (les victimes étant âgées de moins de 10 ans). Le parquet de Mons n'a pas révélé l'identité du jeune homme qui devra subir une expertise psychiatrique.

PÉDOPHILIE : UN ANGLAIS ARRETÉ A LIÈGE
Le juge d'instruction Closon a placé sous mandat d'arrdt,mardi matin, un citoyen britannique, M. John Pearsan. Âgé de 40 ans, celui-ci vit dans un mobilhome et mendie régulièrement sur le parking du GB de Rocourt. Il avait sympathisé avec plusieurs enfants du quartier. Il aurait meure emmené des enfants se promener à Ostende et Bruxelles. Deux frères, âgés de 10 et 12 ans, aurait ainsi fait l'objet d'attentats à la pudeur, d'attouchements et l'un d'entre eux aurait même été violé !
Ce que conteste avec énergie John Pearson qui explique qu'il aurait, à une seule reprise, déshabillé un enfant afin que celui-ci prenne un bain tant il était sale. John Pearson a été incarcéré à la prison de Lantin mardi en fin de journée.

PÉDOPHILIE : UN HOMME DE 59 ANS ARRÊTÉ A ANVERS
Un homme de 59 ans, louis V.T., a été placé mardi sous mandat d'arrdt à Anvers. Il s'en étale pris à un jeune garçon qui en avait informé sa mère. Des perquisitions menées à son domicile de Kapellen ont donné lieu à la saisie de photos d'enfants dans des poses équivoques.

PÉDOPHILIE : UN TOURISTE ARRÊTÉ... CHEZ LUI
Un touriste allemand qui avait fui les Philippines avant l'ouverture de son procès pour abus sexuel sur une fillette de 9 ans a été arrêté en Allemagne où il sera jugé pour ces faits. L'homme d'affaires, âgé de 34 ans, originaire d'Iserlohn, a été arrêté lundi et son procès devrait s'ouvrir en octobre. La victime, qui a été confiée à une organisation de protection des enfants à Manille. Le touriste avait été inculpé en janvier par la justice philippine pour avoir à quatre reprises au moins maltraité la fillette. II avait été remis en liberté sous caution ainsi qu'un de ses amis âgé de 24 ans, également inculpé. Les deux hommes en avaient profité pour fuir en Europe avec de faux papiers. Pour lutter contre le tourisme sexuel, la législation allemande permet de juger en Allemagne pour des faits commis à l'étranger des citoyens allemands accusés d'abus sexuels sur mineurs.


PÉDOPHILIE : UN AUTRE ANGLAIS ARRÊTÉ EN ALBANIE
Un touriste britannique a été arrêté et inculpé de pédophilie, dimanche, dans le port albanais de Durres (40 km à l'ouest de Tirana). Paul Thomsan, 34 ans, originaire du Wilshire, a été pris en flagrant délit dans sa chambre d'hôtel en compagnie de deux garçons, deux frères âgés de 8 et 9 ans.
M. Thomson, divorcé et ère de deux enfants, a rejeté les accusations portées contre père Il a déclaré qu'il s'était lié d'amitié avec les deux enfants car ils lui rappelaient ses propres enfants vivant.

NAMUR : PROTECTION DES ENFANTS TUNISIENS
Le ministre des Relations internationales de la Région wallonne, Jean-Pierre Grafé, a décidé l'octroi d'une somme de 470.000 F destinée à la formation de 23 tunisiens délégués à la protection de l'enfance. Cette aide fait suite à la demande d'un représentant du bureau de l'Unicef à Tunis.
Le nouveau code de protection des enfants tunisiens, se base en grande partie sur celui qui existe chez nous.

BONN : LES 200 CRIMES SEXUELS DE 2 FAMILLES
Appelés à juger le cas le plus grave connu à ce jour d'abus sexuels (200 crimes entre 94 et 96) commis contre des enfants en Allemagne, les juges du tribunal de Mayence doivent faire face, depuis 234 jours, aux limites des procès pour pédophilie et inceste. 24 adultes, membres de deux familles, sont accusés d'avoir violé et torturé les 16 enfants des deux familles (dont certains d'à peine six mois), dé les avoir loup l'une 8 l'autre pour en abuser sexuellement. Beaucoup de ces actes sadiques auraient été filmés.
Après des mois d'auditions, le procès est au point mort. Le principal problème, réside dans la question de la comparution des enfants devant le tribunal, qui, en l'absence de toute autre preuve, est indispensable pour établir la culpabilité des auteurs d'abus sexuels. Dans ce cas-ci, certaines victimes sont trop jeunes pour témoigner, d'autres refusent de le faire. Les Juges envisagent des interrogatoires par vidéo Interposée, qui limiteraient l’impact émotionnel pour l'enfant


RECHERCHE D'ENFANTS : UNE AGENCE EUROPÉENNE
Le groupe du Parti Populaire Européen (PPE) au Parlement Européen, réuni à Helsinki pour des journées d'études sous la présidence de Wilfried Martens, a proposé, mardi, que soit créée, au sein d'Europol, une agence spécialisée centralisant toutes les données et établissant un registre de tous les enfants disparus ou kidnappés. Un projet de résolution d'urgence qui devrait être débattu au parlement européen à Strasbourg, le 19 septembre a été rédigé. Dans cette résolution, le PPE demande également que la Commission Européenne rédige un rapport sur la question du bien-être des enfants.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil

Free Web Counters
Free Counter