vendredi 25 juillet 2008

Les Diaboliques('Paris Match'29 août 1996)


Les Diaboliques

La Belgique, révoltée, découvre le visage ordinaire du couple le plus pervers et le plus sadique.

Bourreaux et tueurs d’enfants



« Paris Match » du jeudi 29 août 1996

Il a fallu protéger d'un gilet pare-balles cet homme, que la presse belge appelle le « Monstre » ou l'«Ogre de Charleroi ».

Marc Dutroux conduit les policiers à l'endroit où sont enterrées trois de ses victimes. Présenté au juge, sur son passage, la foule hurle : « Pendez-le !» Toute la population belge partage une douloureuse colère qui appelle la vengeance depuis les terribles veux de Marc Dutroux.

Chef présumé d'un réseau pédophile, il est peu probable que cet homme ait pu agir sans la complicité de sa femme, Michèle Martin, déjà condamnée en 1989 avec lui pour complicité de viols de mineures.
Arrêté le 13 août, il n'a pas tardé à révéler l'emplacement du réduit de béton où il séquestrait vivantes Sabine Dardenne (12 ans) et Laetitia Delhez (14 ans).

Et ensuite on a continué à s'enfoncer dans l'horreur quand il a orienté les enquêteurs vers la propriété de Sors-la Buissière. C'est là que vont être exhumés les corps de Julie et Mélissa, deux fillettes que leurs ravisseurs avaient laissé mourir de faim.
Ils vont aussi déterrer le cadavre de Weinstein, un petit truand, drogué puis enterré vivant par celui qui pourrait être l'auteur de nombreux autres crimes.


Légende photo de gauche :

A son arrivée au tribunal de Neufchâteau, le vendredi 16 août, plus de deux cents personnes ont hué Michèle Martin, la femme de Marc Dutroux. Elle a beau clamer son innocence, rien ne plaide en faveur de cette ancienne enseignante, déjà condamnée en 1989 à six ans de prison pour complicité avec son mari.

Légende photo principale :

Pour lui éviter le lynchage,la police a mis un gilet pare-balles à Marc Dutroux

Lors de ses tra nsferts , Dutroux bénéficie de mesures de sécurité exceptionnelles : gilet pare-balles et hélicoptère.
Un dispositif chargé de prévenir les gestes de ceux voudraient faire justice bien faire justice eux-mêmes.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil

Free Web Counters
Free Counter