vendredi 18 juillet 2008

Les conséquences de la pédophilie sont inestimables('Wallonie'lundi26août1996pg9)



Les conséquences de la pédophilie sont inestimables

L’enfant perd sa jeunesse, sa santé, sa dignité et son avenir


« La Wallonie » du lundi 26 août 1996 page 9

Les conséquences de l'exploitation sexuelle d'un enfant à des fins commerciales sont tragiques. L'enfant perd son enfance, sa dignité, souvent son avenir. Il s'agit là de coûts impossibles à quantifier, mais certains résultats de l'exploitation sont plus faciles à mesurer.

Le plus évident se rapporte à la santé d e l'enfant. Le SIDA est à la fois une cause et une conséquence de l'exploitation sexuelle commerciale des enfants.

Plus sûrs?
Tout indique que dans certaines régions du monde, les enfants sont choisis comme partenaires sexuels dans l'idée faussée que les rapports avec eux sont «plus sûrs». On pense qu'avoir des relations avec un enfant protège le violeur du SIDA parce que l'enfant a plus de chances d'être «propre» et d'avoir eu moins de partenaires sexuels.

C'est plutôt le contraire. En raison de leur vulnérabilité et de leur faiblesse, les enfants prostitués sont souvent forcés à prendre plus de clients qu'un adulte n'en accepterait et sont généralement dans l'impossibilité de demander au client d'employer un préservatif.
De plus, les enfants sont physiquement plus vulnérables aux infections, non seulement parce qu'ils subissent plus facilement des lésions internes (et sont souvent traités avec violence par leurs clients) mais également parce que les jeunes membranes sont plus poreuses.

La «pure vierge» est recherchée par de nombreux clients comme le «pari le plus sûr». La chirurgie reconstructive est une pratique fréquente, ce qui fait que certains enfants exploités sexuellement à des fins commerciales sont comme vierges même s'ils ont eu de multiples partenaires sexuels.
La réalité est que de nombreux enfants forcés à se livrer au commerce du sexe contractent le VIH.

Les enfants libérés des maisons de passe en Asie du Sud-Est subissent immédiatement le test du SIDA. Il est normal de trouver des taux de séropositivité de 50 %, allant parfois jusqu'à 90 %.
Il s'agit non seulement d'une condamnation à mort, mais ce résultat signifie également que l'enfant risque de passer ce qui lui reste de vie hors de sa famille et de sa communauté, frustré de sa dignité et de toute option. Les enfants séropositifs sont en effet en butte à la discrimination et au rejet.

Les enfants obligés d'avoir des relations sexuelles connaissent d'autres séquelles physiques et psychologiques graves.

On vole leur enfance
On vole à ces enfants leur enfance et les jeux de leurs années de formation. Cette privation laisse des cicatrices qui peuvent prendre des années pour se refermer. Les enfants perdent leur confiance à l'égard d'autrui, particulièrement des adultes, et deviennent vulnérables à une autre exploitation.

Ils courent également plus de risques de devenir eux mêmes exploiteurs. Ils perdent leur estime et leur dignité et peuvent présenter un éventail de symptômes de stress post-traumatique comme la dépression, l'agressivité et la violence, la perte du contrôle de soi et l'automutilation. Leur vie se termine souvent par le suicide.

Ils conservent longtemps certaines conséquences physiques.
Les enfants pris au piège de l'exploitation sexuelle sont souvent maltraités, battus, brûlés, torturés et privés d e nourriture, d'air, d e lumière et de mouvement, mais ils sont également vulnérables aux infections des reins, au cancer du col de l'utérus, aux grossesses précoces et à répétition et aux maladies sexuellement transmissibles.

De nombreuses études ont également montré des niveaux élevés de toxicomanie chez les enfants pratiquant la prostitution.
La drogue est souvent employée pour assurer la soumission des enfants prostitués. Elle peut également être un moyen médical d'alléger la douleur de la faim ou du désespoir.
______________________

Un congrès mondial à Stockholm

« La Wallonie » du lundi 26 août 1996 page 9

Nous poursuivons aujourd'hui nos articles qui s'inscrivent dans le cadre du Congrès mondial contre l'exploitation sexuelle d'enfants à des fins commerciales qui se déroulera à Stockholm, Suède, du 27 au 31 août 1996.
Rappelons que ce Congrès s'inscrit dans un processus plus large de protection des droits d e l'enfant.

Il se centrera sur trois éléments de l'exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales : la prostitution d'enfants, la traite et la vente d'enfants à des fins sexuelles, et la pornographie enfantine.
Le principal objectif du Congrès est d'attirer l'attention internationale sur les problèmes de l'exploitation sexuelle d'enfants à des fins commerciales et de promouvoir la mise au point de politiques nationales et de programmes pour lutter contre toutes les formes d'exploitation dans les contextes spécifiques où elles se produisent.
A cette fin, le Congrès examinera et adoptera une Déclaration et un Agenda pour l'action.
Le Congrès fournira une tribune ouverte de discussion par le biais d'ateliers et la présentation d'études de cas, dans lesquels tous les segments de la société pourront échanger des expériences.
Il définira les dimensions du problème, étudiera ses causes profondes et les formes spécifiques de l'exploitation sexuelle d'enfants à des fins commerciales dans différents pays et régions.
L'objectif le plus important est néanmoins de jeter les bases d'une action nationale en sensibilisant l'opinion, en forgeant des coalitions et des partenariats nationaux avec les gouvernements, les ONG, la société civile et les organisations internationales. Le Congrès n'est qu'une étape de ce processus important.

Si le Congrès se déroule aujourd'hui, c'est qu'il ne fait aucun doute que certains aspects de l'exploitation sexuelle des enfants s'étendent. La propagation du SIDA et la mondialisation ont conduit à une recrudescence de l'exploitation. De plus, la communauté internationale a pris conscience du problème et l'indignation qu'il suscite a grandi. Ce Congrès est la première tentative internationale de coordination de la coopération internationale sur des questions transnationales et de rassemblement des acteurs internationaux.
____________________

Pornographie enfantine : Un marché d’un milliard de dollars par an

« La Wallonie » du lundi 26 août 1996 page 9

La pornographie enfantine est la «reproduction sexuellement explicite de l'image d'un enfant».
C'est, en soi, une forme d'exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales.
Encourager, forcer ou convaincre les enfants (souvent avec l'emploi de drogues) à poser pour des photographies pornographiques, ou à prendre part à des vidéos pornographiques, est d dégradant et destiné à dépouiller un enfant de sa dignité et de son amour-propre. Cela enlève toute valeur au corps de l'enfant et lui montre que le corps est en vente et ne sert à rien d'autre.
Cela peut donc être un premier pas vers la prostitution ou s'inscrire dans le cadre de la prostitution.
Souvent, également, la pornographie enfantine comporte la coercition et la violence.
Non seulement ces manifestations font parfois partie du «scénario » d'un film vidéo ou d'une séance de photos, mais elles sont régulièrement infligées à l'enfant rebelle pour s'assurer de sa soumission et sa coopération.
Certains exploiteurs satisfont leurs fantaisies sexuelles en produisant de la pornographie enfantine ou «en jouant un rôle» dans les clichés. Dans la pornographie enfantine, certains des «acteurs» sont des exploiteurs qui retirent du plaisir lors de la production du matériel.
Une fois produite, la pornographie enfantine est également un moyen d'alimenter la demande d'enfants prostitués, Les images d'enfants se livrant à des rapports sexuels ou pris dans des poses obscènes - que ce soit en photo ou en vidéo - sont utilisées pour exciter et accroître la demande.
Les progrès technologiques ont rendu la pornographie infantile plus facile à produire, plus difficile à arrêter et plus aisée à distribuer.
En particulier, la disponibilité de caméscopes et d'équipements de réalisation et de reproduction a rendu le «vidéo amateur» facile et peu coûteux. L'avènement du graphisme sur ordinateur et de la transmission mondiale par le biais d'Internet signifie que les images peuvent maintenant être transmises dans le monde entier et «livrées » chez soi.

L'Europe au centre du réseau
Les recherches sur la pornographie enfantine ont commencé au milieu des années 80, et en 1987, un rapport citait l'Europe comme la source de la plupart des films et photographies pornographiques. INTERPOL estime que l'Allemagne est le principal producteur, les Pays-Bas et le Royaume-Uni sont des centres de distribution et les Etats-Unis représentent le plus vaste marché, avec un chiffre d'affaires annuel d'un milliard de dollars en 1980.
Dans les années 80, de nouvelles lois ont obligé à transférer l'essentiel de l'activité en Asie du Sud-Est.

Ces législations ont fait progresser vers l'interdiction de la pornographie, mais elles deviennent maintenant obsolètes dans les pays où les progrès de la technologie ont permis aux producteurs de créer des images en utilisant un «enfant» créé par l'ordinateur. En conséquence, les lois qui protègent les enfants ne tiennent pas toujours compte de situations où une image électronique, et non un véritable enfant, est employée.
_____________________

Qui sont les exploiteurs ?

« La Wallonie » du lundi 26 août 1996 page 9

Des personnes peuvent avoir des relations sexuelles avec les enfants en toute connaissance de cause, par manque d'intérêt ou par ignorance.
Les premiers et les plus faciles à distinguer – mais qui représentent une minorité - sont les pédophiles.

La pédophilie est une condition dans laquelle les adultes préfèrent avoir des relations sexuelles avec des filles et des garçons pré pubères.
Le comportement pédophile suit des caractéristiques assez bien définies : souvent les pédophiles se placent dans des situations où ils sont en contact régulier avec les enfants. Ils ont des relations difficiles avec les adultes, mais affirment «bien s'occuper» de l'enfant, indiquant souvent qu'ils rémunèrent leurs rapports avec l'enfant pour aider financièrement l'enfant et sa famille, ou pour aider l'enfant à découvrir le sexe avec une personne attentionnée.
Les pédophiles obtiennent régulièrement des oeuvres pornographiques réalisées avec des enfants et «collectionnent» les photos, vidéos et autres souvenirs des enfants avec lesquels ils entrent en relation, afin de «geler» l'âge de l'enfant et revivre sans cesse cette expérience.

Peu importe l'âge
D'autres personnes ne souhaitent pas savoir si leur partenaire sexuel est un enfant. Le flux mondialisé d'argent a accru la demande de sexe commercial et de nombreux exploiteurs sont des autochtones, qui ont souvent recours aux prostitués et ne font pas de distinction en fonction de l'âge.
Dans certains cas, les clients demandent des enfants car ils croient que les enfants auront moins de partenaires sexuels et seront donc moins à même de transmettre une infection.

Dans certains cas, des mythes affirment que les relations sexuelles avec des enfants peuvent guérir des maladies, rajeunir ou même améliorer les affaires.
Certaines personnes ont des relations sexuelles avec les enfants sans demander l' âge du partenaire, Il peut s'agir de personnes qui dans des circonstances «normales» n'auraient pas choisi d'avoir des rapports avec un enfant, mais qui, pour plusieurs raisons, le font. Ces raisons incluent la liberté ressentie à l'occasion de vacances dans un pays étranger «exotique», l'ébriété ou la prise de drogue, l'ignorance ou le manque d'intérêt pour se rendre compte que le partenaire proposé est probablement un mineur.
Cette ignorance n'est pas excusable.
______________________

Tourisme sexuel : Des voyages exotiques

« La Wallonie » du lundi 26 août 1996 page 9

Le tourisme sexuel est un secteur développé de l'industrie de l'exploitation, avec sa propre panoplie de matériel promotionnel allant de brochures luxueuses à des clubs organisés en passant par la disponibilité d'informations sur les «circuits» sur Internet.

Cette technologie interactive met l'information et les conseils à la disposition des clients et leur permet de préparer leurs vacances à l'avance selon leurs besoins.
Les industries développées de tourisme sexuel ont été étudiées aux Philippines, au Cambodge et en Thaïlande.
Plus récemment, les voyages organisés de ce type depuis l'Amérique du Nord vers le Brésil et la République dominicaine ont augmenté.
Au Sri Lanka, on affirme que dans certaines régions, plusieurs milliers de garçons sont disponibles pour des pratiques sexuelles avec des touristes masculins.
Il est probable que le tourisme sexuel augmente dans les pays d'Europe de l'Est. De plus, la plupart des touristes à la recherche de sexe voyagent actuellement séparément ou en couple dans des vols ordinaires, dans le passé, les voyages organisés étaient faciles à identifier et à condamner, ce qui fait que les organisateurs de ce type de tourisme font aujourd'hui voyager leurs clients plus discrètement.

Législation extra-territoriale
Depuis 1990, l'ECPAT (End Child Prostitution in Asian Tourism) étudie et lutte contre le tourisme sexuel en Asie et, depuis peu, également ailleurs dans le monde. L'ECPAT est parvenu à promouvoir la coopération gouvernementale transnationale, la législation extra-territoriale qui permet aux gouvernements de poursuivre leurs ressortissants pour des crimes commis dans d'autres pays et à attirer l'attention du public sur l'arrestation, la détention et la condamnation des pédophiles qui pratiquent le tourisme sexuel.
L' ECPAT a également réussi à attirer l'attention des autorités touristiques mondiales, des agents de voyages, des éditeurs de guides de voyages et des promoteurs de voyages organisés et les a incités à travailler activement contre le tourisme sexuel.
_____________________

Les routes du trafic

« La Wallonie » du lundi 26 août 1996 page 9

En 1987, un rapport du Conseil de l'Europe a identifié cinq réseaux internationaux de traite d'enfants en Europe.

-De l'Amérique latine vers l'Europe et le Moyen-orient

-De l'Asie du Sud-Est vers l'Europe du Nord et le Moyen Orient

-Un marché régional européen

-Un marché régional arabe

-Des exportations de fillettes originaires d'Afrique de l'Ouest.

En Europe de l'Est aujourd'hui, le trafic se déroule généralement d'est en ouest. Des filles de Russie, d'Ukraine et de Russie blanche sont transportées en nombres importants vers la Pologne, la Hongrie, les Etats baltes, ou poursuivent le voyage à destination des capitales occidentales, rejointes par des filles des pays voisins.
Des chercheurs ont également identifié un trafic de prostituées roumaines vers l'Italie, Chypre et la Turquie.

Il y a également plusieurs routes bien définies en Asie du Sud-Est. Les routes les plus lucratives d e traite d'enfants vont d'Asie du Sud-Est vers le Japon et Hawaii via Hong Kong.
Le trafic d'enfants d'Asie du Sud (d'Inde et du Pakistan) vers le Moyen-Orient est également très répandu.
Il y a sans aucun doute d'autres réseaux.
____________________________

Tant de choses restent à faire

« La Wallonie » du lundi 26 août 1996 page 9

Beaucoup de choses doivent être encore effectuées afin de résoudre le problème de la pédophilie. Petit tour d'horizon.

Au point de vue de la répression : les changements en matière de législation sont vains si des améliorations importantes ne sont pas apportées dans le domaine de la répression, tâche gigantesque pour de nombreux pays.
Les initiatives policières constituent un élément clef dans l'élimination de l'exploitation sexuelle d'enfants à des fins commerciales, mais la corruption des agents de police pour qu'ils ferment les yeux sur la prostitution enfantine sont monnaie courante, tout comme l'exploitation sexuelle d'enfants par ceux qui sont chargés de les protéger et de faire respecter la loi. Il convient de changer cette attitude des autorités légales, qui banalisent le traumatisme et blâment les enfants entraînés dans la prostitution.
Des mesures d'incitation, des programmes de formation et d'appui spéciaux s'imposent donc de toute urgence afin de soutenir les efforts de la police visant à mettre un terme à la prostitution enfantine.
Au Népal, par exemple, l'UNICEF travaille en étroite collaboration avec la police dans le domaine de la prévention de la prostitution, notamment en ce qui concerne l'information et la mobilisation du public. Le programme comporte également des activités de réinsertion des enfants et de sensibilisation.
Au Pérou, Save the Children et l'UNICEF assurent la formation de la police en matière de droits de l'enfant.
Des ONG se penchent de façon indépendante sur le problème depuis plusieurs années, rassemblant l'essentiel des éléments de preuve nécessaires pour poursuivre les criminels ,comme en témoignent des cas récents au Cambodge, aux Philippines, au Sri Lanka et en Thaïlande et de nombreux autres cas où les ONG collaborent avec la police pour faciliter les arrestations.
Compte tenu du caractère transnational de l'essentiel des activités de prostitution et de traite d'enfants, la coopération transfrontalière et internationale entre les forces de répression revêt également une importance particulière.
Le groupe de travail permanent d'Interpol sur les infractions commises contre les mineurs, qui compte des membres provenant de 60 pays - soit le double de sa composition en 1995 est un organe vital dans la lutte internationale en vue d'assurer une application plus stricte des lois en vigueur, de procéder à un échange de données d'expérience sur les meilleures pratiques en matière de formation des agents de la force publique et d'encourager la coopération entre les juridictions nationales.

Protection spéciale
Une autre cruauté infligée aux enfants exploités est le fait que ce sont eux et non pas leurs exploiteurs qui sont le plus souvent arrêtés et traités comme des criminels lors des descentes de police dans les maisons closes. Ces enfants sont détenus dans des cellules où ils sont exposés à des abus, privés du droit de parler pour leur propre défense et d'où ils sont ensuite déportés ou libérés dans des situations où ils sont de nouveau vulnérables à l'exploitation. Les plus exposés sont les enfants qui ont été amenés d'autres pays, victimes de la traite, parce qu'ils sont isolés par leur langue et leur culture et qu'ils n'ont pas de papiers. Il convient d'adopter des dispositions légales spéciales pour protéger ces enfants ou les renvoyer dans leur pays d'origine.

Réadaptation psychosociale
Des efforts sont en cours dans ce domaine crucial pour remédier au choc émotionnel de la prostitution sur les enfants et les aider à acquérir des compétences utiles leur permettant de gagner leur vie autrement.
Le Young Women's,Programme, géré par l'International Catholic Migration Commission au Cambodge, est l'un des nombreux exemples de programmes d'ONG qui conseillent les enfants sauvés de la prostitution et leur offrent une formation axée notamment sur l'alphabétisation, la couture et l'acquisition d'autres compétences.
Le taux de réussite de ces programmes reste toutefois faible, en raison du grave traumatisme que ces enfants ont subi, des difficultés qu'ils ont à se réintégrer dans des communautés prêtes à les accueillir, des risques élevés de santé auxquels ils ont été exposés et de la dépendance cruelle qui leur a été imposée.

Education et sensibilisation
Les familles et les communautés doivent connaître l'étendue et les véritables effets de l'exploitation sexuelle à des fins commerciales pour pouvoir protéger leurs enfants et aider à réduire cette grave violation de leurs droits.
L'horreur d e la vie des enfants exploités doit susciter la mobilisation d'une vaste coaltion de partenaires sociaux pour que soient éliminés le mal et l'injustice que constitue la prostitution enfantine.
De nombreuses initiatives sont en cours. Les membres et les sympathisants de la coalition d'organisations non gouvernementales, End Child Prostitution in Asian Tourism (ECPAT) et d'autres ONG attirent l'attention sur des problèmes tels que le sida qui touche directement la communauté.

Le Daughters' Education Programme en Thaïlande, par exemple, réunit toutes les semaines des notables, des personnalités religieuses et des enseignants en vue de déterminer les familles vulnérables et d'aider à empêcher la vente d'enfants.
Ce programme, qui a également un volet de promotion de l'éducation pour garder les fillettes à l'école, organise des excursions dans les taudits et quartiers réservés urbains pour permettre aux fillettes de voir ce qui est arrivé à tant d'autres.

Pour éduquer les touristes et les sensibiliser au problème de la prostitution des enfants, des films d'une demi-heure sur la question sont projetés sur les vols Condorde l'Allemagne au Sri Lanka.
Les associations hôtelières de Taïwan ont demandé à leurs adhérents d'apposer visiblement à la réception des autocollants dénonçant la prostitution des enfants et de délivrer des cartes de traitement préférentiel aux sympathisants de l'ECPAT. Elles ont également pris des mesures disciplinaires contre les membres qui permettent à leurs clients d'avoir des relations sexuelles avec des enfants dans leurs chambres.

Fodors et Lonely Planet, qui publient des guides touristiques, ont également produit de la documentation expliquant les horreurs de la prostitution enfantine; des expositions itinérantes nationales ont été montées pour mettre en garde contre le tourisme sexuel axé sur les enfants. L'UNICEF, l'ECPAT et d'autres ONG s'emploient activement à mener des campagnes d'information et à mobiliser les médias, les centres d'information et les décideurs du monde entier.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil

Free Web Counters
Free Counter