samedi 24 mai 2008




Les écoliers flamands à la rescousse de Julie et Mélissa

LA MEUSE vendredi 2 février 1996

Depuis le 23 janvier, 12.000 cartes postales « Julie et Mélissa - SOS » ont été confiées à des écoles flamandes. Les élèves se chargeront (le les en¬voyer à leurs connaissances lointaines, afin (le diffuser au maximum les photos des deux petites Liégeoises disparues.

Anny Gahy, la tante de Mèlissa à qui revient cette initiative, est débordée: pour le moment, il ne me reste plus qu'une ou deux caries chez moi!» Elle regrette seulement que la ministre francophone de l'Education réagisse moins vite (lue son confrère flamand.
La carte postale, imprimée avec l'aide de l'ASBL « Marc et Corine», reproduit en anglais l'affiche (lue l'on a vue partout depuis plus de sept mois que les deux enfants ont disparu. «Julie, 8 ans,1m.28;
Mélissa; 8 ans,1m 30 disparue à Liège en Belgique... »

Sous les deux photos, un appel à contacter la police. Les familles de Julie et Mélissa espèrent ainsi faire connaître le plus loin possible les traits des cieux enfants recherchées. Envoyer une telle carte à une connaissance, à l’étranger de préférence, permettra peut-être de contacter de nouveaux témoins.
Ces cartes postales ont déjà été diffusées dans la province de Liège, pour être réexpédiées aux quatre coins du monde. Anny Russo-Gahy, une tante néerlandophone de Mélissa, s'est chargée de la diffusion en Flandre.
« J'ai commencé à en diffuser par milliers au mois d'août; j'ai moi-même posté plus de 500. J'ai fait de la CB(radio-amateur) et j'ai gardé les adresses de mes correspondants dans le mon¬de, entier, même en Afrique et en Australie... »
En décembre dernier, Anny Gahy écrivait au ministre flamand de l'Enseignement, Luc Van den Bossche, pour lui demander son aide.
C'est formidable ce qu'il a fait!» En effet, le ministre flamand a réagi très rapidement, par un courrier envoyé à toutes les directions d'école du nord du pays. Il les appelle à se procurer des cartes postales auprès d'Anny Gahy, « afin que les deux petites filles disparues ne disparaissent pas de notre mémoire », à aborder le problème en classe et à organiser avec les enfants l'envoi des cartes. Les écoles ont répondu « présent», et comment!. Puis- qu'un mois plus tard, la tante de Métissa avait épuisé son stock de 12.000 cartes.
Bien qu'elle se charge en priorité des contacts avec la flandre, Anny Gahy a aussi contacté la ministre de l'éducation de la Communauté française, Laurctte Onkclinx, dès le mois de novembre. Elle a reçu un accord de principe... qui ne s'est toujours pas concrétisé.

Les familles de Julie et Mélissa et l'ASBL «Marc et Corine » frappent à toutes les portes pour obtenir de l'aide, financière notamment, mais ne reçoivent pas toujours une réponse généreuse.

Ainsi le cardinal Danneels, primat de Belgique, a répondu à la première lettre de M° Gahy qu'il «priait le bon Dieu».

Dans sa deuxième lettre, la tante de Mélissa donnait au cardinal le numéro de compte de l'ASBL «on ne sait jamais, et si le bon Dieu Voulait verser!» à quoi il lui fut répondu: «je suis impuissant à vous aider».

Corinne Toubeau

Vous pouvez vous procurer des cartes postales auprès de l'ASBL «Marc et Corine»

------------------------------------


Des sportifs et des politiques dans un nouveau comité de soutien aux parents de Julie et Mélissa

LA MEUSE du jeudi 1er février 1996

Un comité de soutien aux parents de Julie et Mélissa, les petites filles, disparues dans la région liégeoise depuis juin dernier vient de se constituer.

Le comité de soutien est composé notamment d'un bureau restreint qui regroupe plusieurs parlementaires (Pierrette Cahay, Anne Marie Lizin, Jacqueline Herzet Philippe Monfils), ainsi que d'autres personnalités comme le ministre Guy hutgen; le syndicaliste... Louis Smal, l'entraîneur Robert Waseige, le gardien de but Gilbert Bodart, ainsi que Germain Dufour.

Des membres de I'asbl Marc et Corinne » et de l'asbl «Aide aux Victimes» figurent encore parmi les membres du comité restreint, de mêmes qu'un avocat, un psychologue, une institutrice, un professeur et une journaliste.

Le comité élargi est, quant à lui, composé de tous les signataires - une centaine ce jour - d'un texte servant de base au comité restreint.

Une conférence de presse ayant `pour but la présentation du comité de soutien entourant les parents de Julie et Mélissa sera organisée, le mercredi:9février, à la Maison de la presse, de Liège.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil

Free Web Counters
Free Counter