vendredi 23 mai 2008

Julie et Mélissa : Un témoin ?

Une des nombreuses "fausses pistes" ...........

Julie et Mélissa : Un témoin ?

(LA MEUSE du samedi 1er Juillet 1995)


Les deux fillettes disparues auraient été vues samedi près de la sortie « Flémalle » de l'E42 Liège-Namur

Toujours aucune nouvelle de Julie et Métissa, les deux petites disparues de Gràce-Hollogne! Par ailleurs, malgré les appels et diverses investigations, il n'a pas encore été possible d'identifier pas plus le conducteur de la voiture rouge vue à Overijse que l'homme sortant des taillis près du pont de l'autoroute où s'arrête la piste relevée par le chien.

Toutefois, un nouveau témoignage relance les espoirs des enquêteurs,
Le long de l'autoroute?
On apprend en effet qu'un témoin digne de foi signale avoir aperçu deux gamines, samedi vers 18 h 45, le long de l'autoroute E 42 Liège-Namur-Bruxelles, juste après la sortie Flémalle ».
Situé à 2,1 km du pont que nous dénommerons pont du chien pisteur, l'endroit où les gamines ont été repérées se trouve à hauteur du hameau de Fontaine.

Les fillettes semblaient en train de jouer; l'une était assise sur le rail de sécurité. Aucune voiture ne se trouvait arrêtée dans les environs.
Quand on découvre le site, on constate que Mélissa et Julie ont facilement pu se rendre jusque là en se promenant sur le talus herbeux de l'autoroute, non sans avoir préalablement passé sous le pont de la grand route de Flémalle ou l'avoir traversée.

Elles débouchaient alors sur une vaste pelouse en légère pente, idéale pour s'asseoir et regarder passer le trafic. Si tel était le désir des gamines, on peut imaginer que le coin leur a plu.
La question que se pose la police judiciaire est élémentaire: s'agissait-il des deux petites disparues ou de deux gamines habitant à proximité? Appel est lancé aux parents pour qu'ils cuisinent leurs enfants à ce sujet.

Hypothèses

On ne peut bien sûr exclure l'hypothèse de deux fillettes venues du hameau de Fontaine, mais cela parait toutefois assez improbable.
Le hameau est sis en contrebas de l'autoroute et traversé à cet endroit par la rue du Bihet, qui passe sous l'autoroute. Pour atteindre la voie rapide, il faut gravir un véritable chemin de chèvre, très escarpé, rempli d'orties, se trouvant juste à côté du pont: si ce genre de terrain est susceptible d'attirer des gamins en quête d'aventure, on voit mal deux fillettes s'y engager...
Par contre, l'accès du côté de la route de Flémalle est bien plus aisé et engageant.
Si Mélissa et Julie se sont effectivement rendues à cet endroit, comment l'ont-elles quitté?
Sûrement pas en empruntant le chemin de chèvre évoqué plus haut, quasi invisible du bord de l'autoroute et plus malaisé encore dans le sens de la descente. Encore moins en traversant les taillis voisins dont tout accès est bloqué par de vigoureuses ronces et orties entrelacées. On n'y remarque d'ailleurs aucune trace de passage.
Le plus simple pour elles auraient été de rebrousser chemin, mais en ont-elles eu l'occasion?

Car la troisième possibilité est l'arrêt d'un véhicule: auraient elles alors été enlevées ou au¬raient-elles suivi de leur plein gré quelqu'un qui a gagné leur confiance?
Vu la disposition des lieux, il est difficile de penser qu'une voiture inscrite dans le trafic de l'autoroute elle-même ait eu le temps de s'arrêter, et cela pour plusieurs raisons la voiture débouche de sous le pont de la grand-route et arrive immédiatement à hauteur de l'emplacement où les gamines ont été vues, un endroit situé très à droite par rapport au sens de la marche. Donc, difficile de les voir et de s'arrêter à proximité

On en arrive alors plutôt à l'hypothèse de la voiture venant de la grand-route de Flémalle et s'engageant sur l'autoroute: à ce moment, elle ne roule pas encore trop vite, le conducteur peut remarquer les gamines et s'arrêter sans problème...

Voici les numéros à former pour contacter les enquêteurs:

• Police judiciaire de Liège (équipe du commissaire Lamoque) : 041/32.50.50.

• Gendarmerie: district de Seraing (2 041/36.00.13) ou brigade de Grâce-Hollogne (041/33.91.85).
Rob.
****************************
**********
Un citoyen, du temps des recherches et de l'espoir, rassemble ses archives, ........pour ne JAMAIS OUBLIER
*********
******************************

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil

Free Web Counters
Free Counter