vendredi 23 mai 2008

Un périmètre de plusieurs hectares passé au peigne fin sans résultat


Un périmètre de plusieurs hectares passé au peigne fin sans résultat

« LA MEUSE » du mardi 27 juin 1995

Dès samedi en fin de journée, une quarantaine de gendarmes du district de Liège étaient mobilisés pour fouiller un périmètre de plusieurs hectares s'échelonnant le long de l'autoroute (sortie « Bierset ») et de la route de Fexhe qui lui est parallèle, mais aussi du chemin de Crotteux,de la route de Crotteux, des abords du pont. de l'autoroute et de
toute la zone s'étendant jusqu'au champ d'aviation de Bierset.
Champs, bosquets et taillis, et même !a berme centrale de l'autoroute ont été passés au peigne fin; des hommes-grenouilles ont plongé dans une citerne de 250.000 litres d'eau située près de Bierset. il s'agit d'une réserve destinée aux pompiers, en cas de, gros problèmes sur l'aérodrome.
Toute la partie civile de l'aéroport a été inspectée, puis cela a été le tour des installations militaires...Les forts de Loncin, de Hollogne et de Flémalle ainsi que le château de Lexhy et les endroits réputés dangereux (les puits, par exemple) ont également été: fouillés.

La protection civile de Kemexhe avait été requise avec ses systèmes d'éclairage pour permettre des recherches nocturnes qui n'ont été levées que le dimanche à 3 h 30.
Les recherches reprenaient le dimanche à 7 h avec l'appui d'un hélicoptère tandis que les
enquêteurs interrogeaient !e voisinage,les amis, les copains tout cela, vainement.
Trop de gens ayant déjà foulé les lieux à proximité de la maison de la famille Russo, !e chien n'a pas été capable de déterminer si les gamines avaient emprunté la rue Patard puis la route de Fexhe (tel était leur projet) ou si elles avaient plutôt choisi :`
de couper par le petit chemin de Crotteux, rempli de broussailles et d'orties, mais accessible.
Seul élément: dès samedi, (chien pisteur a conduit les enquêteurs jusqu'à l'extrémité du
pont de l'autoroute bordant le rond-point. La piste s'arrête là, inéluctablement.
Comme si elles étaient montées ou avaient été forcées de monter dans une voiture
Mais qui donc passe par ce coin perdu? L'adjudant-chef Gillot, commandant de la brigade
de Grâce-HoIIogne, donne la réponse:
«Passent par là, d'abord, les gens habitant dans le secteur de Crotteux, mais aussi les passagers des charters qui regagnent l'autoroute en direction de Liège, du Limbourg belge ou du Limbourg hollandais. Evidement il peut aussi s'agir de quelqu'un qui s'est égaré dans le secteur »

Nouvel appel.

Jusqu'à présent, pas la moindre personne n'aurait aperçu les deux gamines en promenade.

La gendarmerie lance toutefois un nouvel appel à ceux qui se sont trouvés dans ce secteur compris entre la rue Patard, la rue de Fexhe, la route de Crotteux
(près du manège de la ferme du Bailli) et !es abords du pont de l'autoroute.
Il faut contacter la gendarmerie de Grâce-HoIIogne ( 041133.91.85) ou le district de gen-
darmerie de Seraing ( 041/36.00.13).

Tant qu'à présent, les battues sur le terrain n'ayant rien donné, l'enquête prend un aspect policier qui fait craindre le pire.
Rob.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil

Free Web Counters
Free Counter